hypnothérapeute hénin-beaumont

Qu'est ce que l'hypnose ?

Vous n'êtes pas arrivé jusqu'à moi par hasard, vous connaissez peut être la nature exacte du problème qui gâche votre quotidien, ou peut être que la nature de ce problème reste confuse. Bienvenue sur mon site, je vais vous faire l'éloge de l'hypnose. J'exerce l'hypnothérapie à Hénin-Beaumont et à Lille depuis de nombreuses années, les patients guéris par mes soins sont innombrables .

Chacun a pu faire l’expérience d’un roman dont la lecture consciencieuse permet de nous évader, ou celle d’une suspension hors du temps à force de contempler le mouvement des vagues, etc. Donc, chacun a pu faire l’expérience d’un état de conscience modifiée (différent donc de l’état de veille habituelle). L’état hypnotique est précisément ce moment de conscience où les choses sont perçues différemment. Depuis 1996, cet état a été identifié et caractérisé en imagerie cérébrale (IRM fonctionnelle et PET-Scan), attestant ainsi de son existence réelle. Scientifiquement, l’état hypnotique est une réalité. Se mettre en état d’hypnose, ou faire de l’hypnose avec un praticien, c’est reproduire intentionnellement cet état de conscience avec un objectif qui varie selon les besoins (détente, soin, évolution personnelle…). L’état hypnotique étant la reproduction d’un état naturel et spontané, tout le monde peut y avoir accès, mais pas obligatoirement de la même façon. Si la plupart des individus répondent bien à des suggestions verbales directes, d’autres auront besoin d’une approche indirecte pour provoquer l’état de conscience modifiée recherchée. Par contre, l’apprentissage de la méthode et sa répétition régulière permet à chacun de pouvoir entrer avec de plus en plus d’aisance et de rapidité en hypnose : comme pour un sport, plus on s’exerce et plus on progresse !

Retrouvez moi également ICI


L’histoire de l’hypnose

De tout temps, l’hypnose a attiré l’attention des hommes pour ses vertus thérapeutiques. La communauté scientifique s’accorde aujourd’hui pour dire que le père fondateur de l’hypnose moderne n’est autre que Mesmer. Franz Anton Mesmer de son vrai nom. Il est le premier à parler de magnétisme animal vers la fin du 18ème siècle. Il considère le magnétisme comme un fluide physique et universel dont il déclare rapidement être capable de l’utiliser à des fins thérapeutiques, à travers des passes (mouvements de mains). Il provoque chez ses sujets ce qu’il appelle des crises magnétiques qui vont libérer ces personnes de leurs problèmes ou de leurs blocages par harmonisation de leur fluide interne. Pour lui, toute guérison provient de l’harmonisation de ce fluide. Cette nouvelle théorie va révolutionner le monde. Autrefois, on associait ces pratiques à des exorcistes ou des guérisseurs en tout genre. Désormais, des scientifiques cherchent à en comprendre toutes les facettes techniques. En 1784, l’académie des Sciences, sur ordre du roi Louis XVI, sera chargée d’examiner la doctrine de Mesmer. Cette commission était composée de médecins très reconnus de l’époque tels que Guillotin, Jolie ou encore Sallin-D’Arcet et de nombreux délégués de l’académie des sciences tout aussi appréciés. Finalement, la théorie sur le fluide animal fut complètement discréditée et rangée au placard.

C’est son élève, le marquis de Puységur, qui poursuivra ses recherches sur le magnétisme animal. Contrairement à Mesmer qui pensait être à l’origine de la guérison du patient grâce à son talent de magnétiseur, Puységur comprendra rapidement que la personne possède déjà en elle la solution. C’est par hasard, comme beaucoup de découvertes scientifiques, qu’il découvrit un état différent de l’état magnétique de Mesmer lorsqu’il essaya de provoquer une crise magnétique chez l’un de ses patients. Après quelques passes magnétiques, son patient tomba dans un sommeil profond, calme et serein. A la différence près qu’il était capable de parler de manière très lucide, d’accéder à des données et des raisonnements en temps normal refoulés. Il fut même capable de donner un diagnostic à sa maladie, et de proposer à Puységur la bonne thérapie pour le guérir. Puységur et tous ses successeurs ont gravé dans le marbre un principe fondamental utilisé aujourd’hui encore en hypnose thérapeutique par tous les hypnothérapeutes.

L’hypnose Thérapeutique c'est quoi ?

L’hypnose est un terme encore un peu tabou en France, perçu avec beaucoup de préjugés.L'hypnothérapeute utilise l'hypnose comme outil de travail. Etre un bon hypnotiseur, ce n’est pas faire les gros yeux et crier « DORS ! » de toutes ses forces en espérant que son patient tombe dans nos bras, totalement inconscient. L’hypnose est avant tout un état naturel que l’on qualifie d’état modifié de conscience. Dans la vie, tous les jours, nous traversons de multiples états de consciences équivalents. Ce sont tous ces moments de la journée où l’on a l’impression de s’évader et de se déconnecter de notre réalité habituelle. Que ce soit en lisant un bon livre, en conduisant sur une autoroute, ou simplement en regardant la télé. Ce sont aussi tous ces moments d’extrême concentration, quand vous êtes pris dans un jeu passionnant, ou en train d’exercer votre plus grande passion. Parmi tous ces états modifiés de consciences, certains permettent d’accéder plus facilement à l’inconscient. Retenez bien qu’une personne hypnotisée restera toujours parfaitement consciente et lucide. Elle pourra par exemple être centrée sur ses propres sensations internes (relaxation, bien-être), ou sur une scène qu’elle visualise en imagination. Très souvent, elle ne prêtera plus du tout attention aux bruits extérieurs. A tel point qu’il est tout à fait possible d’hypnotiser dans un bar bruyant ou une discothèque, tant que la personne continue de vous entendre clairement et distinctement afin de suivre vos suggestions.L’hypnotiseur aide la personne à retrouver cet état naturel, et à l’approfondir.L’inconscient passe alors au premier plan pendant que le conscient s’évade petit à petit.

Une personne sous hypnose reste parfaitement consciente de tout ce qui l’entoure. Si un danger intervient, elle pourra rouvrir les yeux et réagir immédiatement. Et si on ne faisait qu’induire une transe sans jamais la tester à travers des phénomènes hypnotiques particuliers, la personne hypnotisée se sentirait dans un état en apparence tout à fait normal. Certaines personnes, très réceptives à l’hypnose, auront l’impression de se sentir « partir » dans un état vraiment différent de leur état normal. Cet état, caractéristique, se matérialise par une profonde relaxation accompagnée d’une sensation de bien-être généralisée dans l’ensemble du corps et de l’esprit.

Déroulement d’une séance d’hypnose en public

Une séance d’hypnose peut être résumée en quelques étapes. Toutes ne sont pas obligatoires, certaines sont facultatives selon le contexte et l’environnement extérieur.

1. Aborder un groupe de personnes
2. Le pre-talk
3. Les tests de suggestibilité
4. L’induction
5. L’approfondissement de la transe
6. Les suggestions (routines)
7. Le réveil

Afin de vous aider à mieux cerner ces différentes notions, voici un petit résumé explicatif succinct. Le pre-talk prépare la personne afin de s'assurer qu’elle joue le jeu et se laisse aller complètement. Il faut réussir à lui donner envie de se porter volontaire si c'est une hypnose de rue. Pour cela, il s’agit bien souvent de démystifier l’hypnose et la rendre plus acceptable aux yeux des personnes abordées. Les tests de suggestibilité permettent ensuite de tester la réceptivité des personnes à l’hypnose, afin d’évaluer si elles répondent plus ou moins bien à nos suggestions. Attention, une personne non réceptive à vos suggestions dans un contexte particulier peut en réalité être très réceptive dans un autre contexte ou avec un autre hypnotiseur. Rien n’est gravé dans le marbre. L’étape suivante consiste à induire la transe la plus profonde possible en un minimum de temps. Nous utiliserons ainsi principalement des inductions dites rapides. Ce sont des méthodes très modernes qui permettent de réduire le temps d’induction à moins d’une minute, voire même quelques secondes. Une fois la transe installée, il faut l’approfondir continuellement à l’aide de suggestions bien précises tout en gardant à l’esprit qu’il est inutile de trop approfondir. Et ensuite, que se passe t il une fois que l’on dispose d’une personne sous hypnose ?. C'est à ce moment que le praticien utilisera une routine protocolée appropriée au patient à traiter. Enfin, un bon réveil permet de terminer la séance avec un maximum de suggestions positives pour que la personne hypnotisée conserve un souvenir agréable de cette séance d’hypnose. Aussi, il convient de s'assurer que la personne est bien « reconnectée ». Dans le cas contraire, un mauvais réveil peut laisser le patient avec une sensation désagréable d’être ici et ailleurs en même temps,souvent accompagnée d’un mal de tête.


hypnose pas de calais

Articles de presse : La Voix du Nord

17/03/2012 La Voix du Nord

Hervé Naudot

hypnothérapeute pas de calais

Hypnose Ericksonienne & PNL

Rappel historique

Les techniques de suggestions indirectes

hypnothérapeute pas de calais

La « mécanique » de l’hypnose

L’esprit, maître du corps?

Le mythe du sérum de vérité

hypnothérapeute  pas de calais

Thérapies

Couple, Travail

Tests


Tony Dhalleine présente l'HYPNOSE


tony dhalleine hypnothérapeute 62

Depuis plus de 7 ans, j'exerce à Hénin-Beaumont et à Lille. A Hénin-Beaumont j'ai installé mon cabinet d'hypnothérapeute au premier étage de Grain de beauté. Je ne suis pas un gourou que d'aucun pourrait imaginer. Dans mon cabinet le bien-être est en son royaume. Maquillage, cabines U-V, balnéo, au rez-de-chaussée. Perruquerie et hypnothérapie au premier. Kezaco l'hypnothérapie ? « D'abord une science mal connue et souvent considérée comme quelque chose de magique par la population. Je suis désolé mais il n'en est rien : c'est un phénomène naturel d'état modifié de la conscience, et pour être dans cet état cela s'apprend. »
Hypnothérapeute dans le Pas de Calais, j'ai soigné des milliers de Patients souffrant de pathologies quelquefois handicapantes avec des résultats plus que satisfaisants. L'hypnose est un outil supplémentaire dans l'arsenal du Praticien pour soigner et guérir des Patients relevant de pathologies qui gâchent leurs vies . L’hypnose a été reconnue en 2000 par le Mayo Clinic Proceedings. Elle est utile pour traiter la douleur, aussi bien chronique qu'aigüe, les troubles névrotiques comme la dépression, l’anxiété, les troubles du sommeil, les maladies dermatologiques à la limite du psychosomatique comme l’ezcéma, les douleurs fonctionnelles de l’estomac par exemple, les addictions, notamment l’alcool, et les troubles de la sexualité. En fait, elle a une action sur tout ce qui est douleur, souffrance et inconfort. Elle peut atténuer les effets secondaires des chimiothérapies et favorise incontestablement une meilleure immunité.

Tony Dhalleine

td@hypnotherapeute62-59.com

Telephone : 33 06 80 12 06 28

Cabinet hypnose - Pas de Calais

145 Place Jean Jaurès

62110 Henin Beaumont

Cabinet hypnose - Nord

38 avenue du peuple belge

59800 Lille                                 A_C